Le principal objectif du projet LCM est d’explorer la relation entre trois éléments : la danse, l’espace public et la communauté. Le projet vise à étudier cette relation dans huit villes du réseau international de festivals CQD-Villes qui dansent, dans six pays différents ; à faire prendre conscience de l’utilisation de l’espace public, en tant que plus petit commun multiple entre la créativité, la coexistence et l’imagination ; à démocratiser la culture ; à améliorer la coopération entre les organismes culturels européens. Le projet est soutenu par le programme Culture 2007-2013 de l’Union européenne.

Festivals CQD et villes qui participent au projet :

Dies de dansa, Barcelone (Espagne)

Empape, La Corogne (Espagne)

Corpi urbano, Gênes (Italie)

Interferenze, Teramo (Italie)

Dantza Hirian, Eurocité Bayonne-San Sebastián (France et Espagne)

A city that dances, Swansea (Royaume-Uni)

City hoppers, Malmö (Suède)

Danse en ville, Eupen (Belgique)

Actions réalisées :

Les groupes de réflexion : Les groupes de réflexion ont reçu la participation d’experts en urbanisme, sociologie, anthropologie, architecture, espace public et danse.

Revue LEAST COMMON MULTIPLE : Publication d’une revue monographique concernant le projet et qui présente les résultats des groupes de réflexion ainsi que d’autres articles. Dantza Hirian y a participé avec la publication de De las máscaras y escenas caníbales en el teatro iconográfico urbano [Au sujet des masques et scènes de cannibales dans le théâtre iconographique urbain] de l’anthropologue Kepa Fernández de Larrinoa, et de Ciudad, espacio público, libertad de circulación, libertad de expresión, comunicación [Ville, espace public, liberté de circulation, liberté d’expression, communication] du graffiteur et graphiste Teck.

Dcode : Réalisation de vidéo-danses dans des espaces publics et présentation au public par le biais des nouvelles technologies (Codes QR). Dantza Hirian a produit 5 vidéo-danses, 5 parcours émotionnels dans la ville d’Hendaye, 5 protagonistes : Eneko Gil, Jon Maia, Eneko Alcaraz, Joxe Maria Peso, Eneko Balerdi.

Film documentaire Dancing Cities : Film réalisé par le cinéaste catalan Roger Gual et tourné dans quatre villes, Barcelone (Catalogne-Espagne), Malmö (Suède), Gênes (Italie) et Swansea (Royaume-Uni).

UE[3]