Présentation 13 édition Aterpean

Ayant pour objectif de soutenir la création, la recherche et la diffusion de la danse contemporaine en espaces urbains, au niveau local et international, Dantza Hirian a créé en 2008, le programme artiste en résidence ; Aterpean. Aterpean offre aux artistes une rémunération économique et un espace pour la création. Les nouvelles créations seront représentées pour la première au Dantza Hirian.

Ce programme encourage l’échange d’artistes et de compagnies d´Aquitaine et d´Euskadi créant des ponts de collaboration entre les professionnels de la danse, favorisant leur mobilité, et élargissant leur champ d’action en développant leurs propositions dans d’autres contextes.

Les résidences seront d’une durée de trois semaines et se réaliseront à Harriondoa Kultur Etxea (Lesaka-Navarre). Nous souhaitons la bienvenue à la Mairie de Lesaka qui se joint au projet à travers son soutien à Aterpean, en étendant le territoire de Dantza Hirian à la Navarre. Ce programme a misé sur 22 nouvelles créations depuis ses débuts et a pour principaux soutiens l’Institut Culturel Basque, le CCN Malandain Ballet de Biarritz, l’espace culturel Mendi Zolan de la Mairie d’Hendaye et le service de danse Dantzagunea d’Errenteria créé en 2009 par la Diputación Foral de Guipúzcoa.

Pendant cette période, les artistes et les compagnies sont en contact direct avec la population du territoire de l’Eurocité, en réalisant différentes actions de sensibilisation, des rencontres, des répétitions publiques… dans le but d’échanger leurs expériences avec le public et de faire connaître le processus de création d’une œuvre de danse.

 

Programme 2020

Led Silhouette (Lesaka-Navarre) Du 3 au 21 août. Harriondoa Kultur Etxea (Lesaka-Navarre)

Vendredi. 21 août . 19h00. Harriondoa Atarian

« Wild Street» Led Silhouette (Lesaka-Navarre). Vendredi 18 sept, Saint-Sébastien

 

IRRINTZI

APPEL À PROJETS 2020

S´adresse aux: Artistes qui travaillent dans le milieu de la danse contemporaine et à ceux qui, depuis d’autres disciplines artistiques, utilisent la danse comme référence, dans la mesure où leurs travaux sont destinés à la création en espaces urbains. Date limite pour le dépôt des dossiers : 05-06-2020. Télécharger (format PDF)

IMG-20200805-WA0002

PROJET 2020

« Wild Street» Led Silhouette (Lesaka-Navarre). La mondialisation culturelle est en train d’imposer partout le style de vie, la langue et même les coutumes des pays dominants. Maintes formes culturelles locales et diverses qui existaient depuis des décennies sont en phase de destruction. Les cultures minoritaires et les langues avec peu de locuteurs sont menacées et pourraient disparaître. Ce processus agit en étendant une logique individualiste et marchande aux quatre coins du monde.

Captura de pantalla 2017-05-17 a las 13.47.49

HISTORIQUE

Ertza (Donostia) “Bihar Jaio Nintzen” (2008), “Transparent” (2011), Iker Gomez (Madrid) “Apple Street” (2009), Izaskun Lapaza “Tirauki Traukian” (2010), Eneko Alcaraz (Hondarribia/Barcelona) “Sorginak Kanpora” (2011), Anakrusa (Donostia) “Insitu” (2012), Androphyne (Mimizan) “Ceci n´est pas une performance” (2012), Kukai (Errenteria) “Gelajauziak” (2013), Iker Arrue-Ai Do Project (Donostia) “Retratos de la Belle Epoque” (2013), Jordi Vilaseca (Barcelona) “Azala” (2014), Judith Argomaniz (Donostia) “Lauesku” (2014), Natalia Monge-Organik (Getxo) « Irrintzi » (2015), Rouge Elea (Hendaye) “Bleu” (2015). Helena Lizari (Barcelona) y Laida Aldaz (Pamplona) “Ocho Depotes Vascos” (2016), MugMus Laborategia (Donostia) “Esku Harriak – Oteizaren (h)aria” (2016), Jesús Rubio (Madrid) « Danzas del Sur de Europa » (2017), Kanpai / Natalia de Miguel & Jorge Jauregui (Bilbao) « One Way Ticket » (2017), Proyecto Larrua « Akullu » (2018), Javier Guerrero « (B)aso » (2018) Ziomara Hormaetxe (Gernika) « Ahotsak » (2019), Amaiur Luluaga (Anoeta-Gipuzkoa) « J-AhO! » (2019)